Champion(s) du monde de l’écologie

15 juin 2018

Alors que débute cette semaine la coupe du monde de football 2018 en Russie, les pronostics vont bon train, les “experts” misant sur l’Allemagne, le Brésil ou l’Espagne pour la victoire finale. Sur le terrain de l’écologie et de la préservation de la planète, les favoris ne sont plus les mêmes et les vainqueurs s’appellent Nigéria, Brésil et Suède et la France, elle, ne passerait pas les quarts…

Le média en ligne américain EcoWatch a ainsi décider de comparer les “performances environnementales” des 32 pays engagés en Russie sur 3 critères : émissions de CO2 par habitant, déploiement des énergies renouvelables et anticipation face aux changements climatiques à venir.

Nigéria, Brésil et Suède : le trio vainqueur

Si le premier critère fait la part belle aux pays d’Amérique du Sud et d’Afrique, le second place les européens en bonne position avec 3 pays dans le dernier carré (Russie, Espagne, Allemagne) mais s’inclinant contre le Brésil. Le troisième enfin voit gagner les pays d’Europe du Nord (Suède devant le Danemark et l’Islande) et met surtout en avant l’absence de pays africains et sud américains aux premières places, révélant le besoin pressant d’investissement et d’accompagnement sur ces sujets dans ces pays.

La France : championne du monde en 2022 ?

On notera enfin que quelque soit le critère choisi, la France ne passe jamais les quarts de finale dans cette “coupe du monde de l’écologie”, preuve du chemin encore important qu’il reste à parcourir.

Ceci n’est toutefois pas une fatalité. Nous pourrions tous contribuer à réduire l’empreinte carbone de la France notamment en soutenant la production d’énergie renouvelable, en revalorisant mieux nos déchets ou encore en favorisant le recyclage et le réemploi. Pour gagner cette coupe du monde, nos champions ne s’appelleraient pas Griezman ou Mbappé mais peut être alors Akuo , Enerfip, Love Your Waste, TooGoodToGoMaximum, Hopaal,etc.

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage :

Laisser un commentaire